27 juillet

La veille au soir, nous avons sagement essayé de glaner des informations auprès du gardien de refuge pour savoir si le single que nous envisageons ce matin est, justement, "envisageable". Même s'il nous le déconseille, son hésitation nous fait dire que ça doit passer... Les non pratiquants ont toujours du mal à imaginer qu'un VTT puisse passer à des endroits un peu scabreux... Le début de parcours nous fait dire que nous avons eu raison : belle ambiance matinale au pied de belles falaises "dolomitiques", bercés par les cloches des vaches... Mais tout à coup, ça se gâte... Le sentier est de plus en plus envahi  d'arbustes... Les optimistes (ou imbéciles !) que nous sommes ne se résignent pas à faire demi-tour et s'enfoncent bien profondément dans cette galère... Notre petit marseillais se rend compte que son sac s'est ouvert dans la bataille et qu'il a perdu ses jambières et sa polaire ! Bel aller-retour d'une heure pour Pascal le têtu qui ramène le trophée... Coup de poker pour se sortir de là (good feeling du grand Xa !) en descendant droit dans la pente dans un lit de torrent... Et hop, "ça, c'est fait !", comme on dit...

Une piste plus clémente descend le long d'un torrent et nous amène à la route de Lozzo di Cadore. Cinquante mètres à peine sur celle-ci, et grosse frayeur : une voiture arrivant en face part en tête à queue sur la route mouillée, heurte la barrière de sécurité, et nous arrive droit dessus avant de reprendre de l'adhérence juste au bon moment. Gros OUF... Faites du vélo de route qu'ils disaient !!!

Après une bonne pizza au chaud pour ne pas manger sous la pluie, nous nous lançons dans une montée de 1200m de dénivelé sur les contreforts du massif de Marmolare, premier "grupo" de notre traversée des Dolomites. Montée "roudoudou" bien régulière qui tranche avec les derniers 500m "bec de selle" qui permettent d'atteindre le refuge perché de Ciareido, véritable petit nid d'aigle au panorama exceptionnel... Bon feeling avec Enzo, le gardien de refuge, que nous interviewons pour notre petite enquête ethnologique des gens vivant dans des lieux reculés des Alpes... Ce cuisto s'installe ici de juin à octobre avec sa femme et ses deux enfants de 6 et 9 ans. Il loue le refuge au CAI (club alpin italien) et doit ensuite croiser les doigts pour avoir suffisamment de clients pour pouvoir gagner sa vie. Pas évident dans ces lieux non touristiques des Dolomites... Ses gnocchis nous laissent penser que les gens devraient être prêts à venir de loin pour les déguster... ;-))

Lire la suite

Replier le texte

commande prec marche suiv
Partenaires
Velorizons.com est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
VTT Mag est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Engine Lab est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Vaude est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Veloland est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Lafuma est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
iPhiGéNie.com est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Suisse tourisme est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
CompeGPS est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Le magasin Vélodrôme est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
La clairette Vincent est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Voyageurs du monde est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Okofen est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Glorify est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Le CIC est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT
Action Camera est partenaire de la traversée intégrales des Alpes en VTT

Partenaire 17

Partenaire 18